L'activisme social de la NFL dimanche voit six équipes rester dans les vestiaires pour l'hymne national

Nfl Sunday Social Activism Sees Six Teams Remain Locker Room



Les joueurs des Baltimore Ravens se tiennent debout pendant une chanson en l'honneur de Black Lives Matter avant leur match contre les Cleveland Browns dimanche à Baltimore. AP Images

METTRE À JOUR: Lors des derniers matchs de la NFL, le vétéran quart-arrière des New Orleans Saints Drew Brees, qui a créé une tempête de controverse en disant qu'il ne s'agenouillerait pas parce qu'il ne voulait pas manquer de respect au drapeau ou à l'armée, s'est tenu pendant l'hymne national. Mais il portait un t-shirt pendant les échauffements qui disait Say Her Name, une référence à la fusillade policière de Breonna Taylor à Louisville, Ky.



Dans le Maryland, les Eagles de Philadelphie sont restés dans les vestiaires pendant l'hymne national, tandis que l'équipe de football de Washington se tenait à l'écart.

À Foxborough, dans le Massachusetts, tous les New England Patriots ont chanté l'hymne, tandis que leurs adversaires, les Miami Dolphins, sont restés dans les vestiaires. Le quart-arrière de la Nouvelle-Angleterre, Cam Newton, portait des crampons disant 7 coups et pas de justice, pas de paix.

PLUS TÔT: Les premiers matchs de la NFL aujourd'hui ont vu six équipes rester dans les vestiaires pendant l'hymne national, tandis que certains joueurs et entraîneurs se sont agenouillés, se sont assis sur le banc ou ont levé les poings pendant la chanson.

Les Packers de Green Bay, les Eagles de Philadelphie, les Jaguars de Jacksonville, les Bills de Buffalo, les Jets de New York et les Dolphins de Miami ont choisi de rester à l'intérieur pendant l'hymne. Il y avait 18 équipes impliquées dans les premiers matchs de la NFL dimanche.



Les matchs ont été joués en grande partie sans la présence des fans, évitant l'embarras des huées du public entendues lors de l'avant-match des Kansas City Chiefs - Houston Texans de jeudi. Lors de cet événement, certains fans ont hué lorsque les deux équipes ont lié les bras au milieu du terrain dans ce qu'on a appelé une démonstration d'unité sur les questions de justice sociale.

La NFL n'exige pas que les équipes soient sur le terrain pendant l'hymne national et n'a pas de politique de conduite pendant la chanson.

L'entraîneur des Indianapolis Colts, Frank Reich, s'est agenouillé pendant l'hymne national.



Une déclaration des Colts a déclaré: Notre intention est d'attirer l'attention sur la question du racisme systémique et de l'injustice qui en découle. Nous voulions également démontrer un geste symbolique de la façon dont nous pensons qu'un changement significatif se produit. POUR ÊTRE CLAIR - nous ne protestions pas contre le drapeau, l'hymne ou les hommes et les femmes qui portent l'uniforme. Le moment choisi pour cette action vise à souligner que la présence, le pouvoir et l'oppression du racisme restent incompatibles avec l'unité et les libertés de ce que signifie être un Américain.

Au Minnesota, la ville où la mort de George Floyd a entraîné des manifestations internationales et quelques émeutes, les Vikings du Minnesota n'ont pas fait retentir le Gjallarhorn qui sert à signaler le coup d'envoi de chaque match à domicile. L'équipe a déclaré dans un communiqué qu'elle l'avait fait par respect pour la famille de George Floyd. Des membres de la famille de Floyd étaient au U.S. Bank Stadium en tant qu'invités de l'équipe.

où puis-je regarder le débat de ce soir

Les joueurs des Jacksonville Jaguars ont déclaré dans un communiqué qu'ils étaient restés à l'intérieur pendant l'hymne et étaient unis par notre humanité, notre respect mutuel, notre soutien mutuel et nos objectifs communs en tant que coéquipiers. L'équipe a déclaré qu'elle continuerait de sensibiliser à l'injustice raciale contre la communauté noire. Nous comprenons que tout le monde ne sera pas d'accord avec notre position et notre démonstration, cependant nous espérons que tous chercheront à en comprendre la raison. Nous voulons tous la même chose : l'égalité et la justice.



Les équipes des Seahawks de Seattle et des Falcons d'Atlanta se sont toutes deux mises à genoux après le coup d'envoi de leur match au stade Mercedes-Benz. Les deux équipes ont regardé le ballon traverser la zone des buts, puis toutes les deux ont laissé tomber un genou pendant dix secondes. Les Falcons ont également nommé le défunt membre du Congrès John Lewis, un militant des droits civiques, en tant que capitaine honoraire du match.

À Baltimore, une grande partie des Ravens de Baltimore se sont agenouillés ou assis sur le banc pendant l'hymne national. Le quart-arrière Lamar Jackson s'est agenouillé. Les joueurs des Corbeaux portaient des T-shirts noirs pendant les échauffements avec le message suivant : L'injustice contre l'un de nous est une injustice contre nous tous. Au dos, il y avait les mots : End Racism. Lorsque le soi-disant hymne national noir a été joué devant la bannière étoilée, les joueurs, les entraîneurs et le propriétaire des Ravens, Steve Bisciotti, se tenaient côte à côte dans la zone des buts, tandis que les joueurs Marlon Humphrey et Matthew Judon se mettaient à genoux.

Les Green Bay Packers ont publié une déclaration disant qu'ils respectent l'hymne national et le drapeau des États-Unis et tout ce qu'ils représentent, y compris le droit de nous exprimer. Nous avons décidé en équipe de rester dans les vestiaires pendant l'hymne national et « Lift Every Voice and Sing » afin de ne pas détourner l'attention de notre message selon lequel nous sommes unis pour la justice sociale et l'égalité raciale. Cela fait partie de notre appel continu à nos dirigeants pour qu'ils s'engagent dans un dialogue constructif qui se traduise par un changement. Nous pensons qu'il est important pour nous tous de participer à ces conversations difficiles avec humilité et d'être ouverts à différentes perspectives.

PLUS TÔT: Si vous avez écouté tard le match d'ouverture de la saison Kansas City Chiefs-Houston Texans NFL le jeudi soir , vous avez raté l'action la plus importante du jeu.

Le score final et les grands jeux de la soirée ont pris le pas aujourd'hui sur l'activisme social affiché, qui comprenait des fans huant un spectacle d'unité d'avant-match par les deux équipes, qui se sont liées au milieu de terrain avant le coup d'envoi. Alors que les joueurs s'alignaient, un message du tableau de bord affichait les phrases Nous soutenons l'égalité, nous devons mettre fin au racisme. Nous croyons en la justice pour tous, nous devons mettre fin à la brutalité policière, nous choisissons l'amour inconditionnel, nous croyons que les vies noires comptent et cela nous prend tous.

Il y avait également une performance enregistrée du soi-disant hymne national noir Lift Ev'ry Voice And Sing d'Alicia Keys, et une vidéo des chanteuses Chloe X Halle portant des t-shirts commémorant George Floyd et Breonna Taylor lors de leur interprétation de l'hymne national. .

Coup d'envoi de la saison de la NFL à partir de 2019 avec 19,3 millions d'écoutes ; Numéros numériques jusqu'à presque l'enregistrement –

Les démonstrations ne se limitaient pas aux joueurs. L'annonceur de NBC, Cris Collinsworth, a fait une déclaration de soutien après la démonstration d'unité au milieu du terrain. C'était l'un des nombreux articles rédigés par les analystes du jeu dans les rapports d'avant et de mi-temps, car le commentaire semblait également divisé entre l'analyse du jeu et une session de lutte pour l'activisme social.

Aujourd'hui, la ligue et les fans ont évalué les retombées de ces activités et se sont tournés vers la plus grande liste de matchs de dimanche. Pour la plupart, les équipes jouent près du gilet quant à la façon dont elles prévoient de mettre en scène leur propre activisme social dimanche.

Seuls les Dolphins de Miami ont présenté un plan ferme pour les matchs de dimanche, affirmant qu'ils resteront dans les vestiaires pendant l'hymne national. Cette tentative d'unification ne fait que créer davantage de divisions, ont déclaré les dauphins dans leur message. Nous avons besoin de cœurs changés, pas seulement d'une réponse à la pression. Assez, fini les peluches et les gestes vides. Nous avons besoin de propriétaires ayant de l'influence et des poches plus grandes que les nôtres pour appeler des fonctionnaires et exercer le pouvoir politique.

D'autres équipes ne disent rien ou décideront samedi de la manière dont elles manifesteront. La plupart des indications sont qu'il y aura une certaine forme d'activisme affiché, car les joueurs ont tenu des réunions d'équipe pour discuter des plans.

Les fans qui regardent à la télévision ont déjà voté avec leurs pieds, baisse des notes lors du match de chapiteau de la soirée d'ouverture, une évolution surprenante étant donné que le match mettait en vedette les champions du Super Bowl contre un concurrent de premier plan.

Les Giants de New York n'ont pas décidé de la façon dont ils manifesteront pour leur match de football du lundi soir contre les Steelers de Pittsburgh, bien que les chefs d'équipe Sterling Shepard et le porteur de ballon Saquon Barkley disent qu'ils ont des options en cours de discussion.

Les Jets de New York Adam Gase ont déclaré que son équipe déciderait samedi matin de ce qu'elle allait faire. Nous avons eu quelques discussions à ce sujet, je pense que nous sommes sur le point de finaliser ce que nous voulons faire, a déclaré Gase vendredi lors de sa conférence de presse virtuelle. Nous avons une discussion [samedi] matin avec nos capitaines et notre conseil de direction. Ce dont nous avons parlé, c'était de nous assurer qu'avant de monter dans cet avion, nous savions comment nous allions à propos de tout.

Le plaqueur défensif des Cowboys de Dallas, Tyrone Crawford, a déclaré que les joueurs avaient reçu le feu vert pour manifester, ce qui était interdit dans le passé. J'essayais simplement de trouver quelque chose qui allait faire un boom, a déclaré Crawford aux journalistes.

Les discussions se poursuivent tous les jours, a déclaré le plaqueur défensif des Falcons d'Atlanta Grady Jarrett. Nous n'avons toujours pas pris de décision finale sur ce que nous voulons faire et comment nous voulons nous y prendre.

Un sondage du Washington Post a indiqué qu'un peu plus de la moitié des Américains interrogés, 56 %, pensent maintenant qu'il est approprié que les athlètes s'agenouillent pendant l'hymne national comme forme de protestation. Ce nombre passe à 62% en réponse à une question sur le droit des athlètes à s'exprimer sur les questions sociales et nationales. Le sondage téléphonique a été mené du 1er au 6 septembre et a une marge d'erreur de +/- 3,5 points.

C'est une nouvelle encourageante pour certains. Mais la NFL et ses diffuseurs doivent s'inquiéter des 42 % interrogés qui n'étaient pas d'accord avec cet activisme social des joueurs. Si cela se traduit par des cotes d'écoute extrêmement basses dans une saison qui devrait être jouée avec une présence minimale de fans, c'est une formule pour le désastre.

nuances de bleu saison 2 finale

Le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a déclaré que la ligue soutiendrait les joueurs qui protestent contre l'injustice raciale aux États-Unis au cours de la prochaine saison.

Nous allons soutenir nos joueurs, a déclaré Goodell sur CNBC Ruelle des cris. Nous respectons nos joueurs et ils ont fait un excellent travail pour attirer l'attention sur ces problèmes. Notre objectif est désormais : « Comment les aidons-nous à effectuer les changements ? »

Dimanche sera un grand test pour savoir si cette décision commerciale sera soutenue par les clients.

Vidéo relative à la date limite :